S’appuyant sur la carte des sols de Guadeloupe potentiellement pollués par la chlordécone, d’avril 2009 à fin 2012, des enquêtes ont été menées en porte-à-porte auprès de l’ensemble des foyers résidant sur les zones potentiellement polluées par la chlordécone.

L’objectif de ces enquêtes était de mieux connaître les habitudes alimentaires et sources d’approvisionnement de ces foyers.
En fonction des réponses apportées, si le foyer présentait des pratiques alimentaires considérées « à risque » (c’est-à-dire ayant une fréquence de consommation élevée de racines et tubercules provenant de leur jardin), des prélèvements et analyse de sol étaient proposés afin de connaitre le niveau de pollution du jardin.
Au total, près de 20 000 bâtiments ont été visités, plus de 10 000 foyers enquêtés, plus de 2 500 jardins familiaux analysés, permettant ainsi d’identifier quelques 950 foyers « à risque » de surexposition à la chlordécone via l’autoconsommation des productions de leur jardin.
Cette phase d’enquêtes alimentaires, de prélèvements et d’analyses de sol des jardins a été réalisée par Qualistat et l’Institut Pasteur de Guadeloupe.